Actualités

 

28/05/24

Avis à nos amis jurassiens, Patrick Ducher sera présent au festival TEXTE ET BULLE à Damparis le week-end des 25 et 26 mai pour dédicacer “Pink Floyd en France – Les dernières briques”.

03/11/23

[LE SON DELICAT DU TONNERRE]

La soirée qui s’est tenue dans la salle du Vox à St-Christoly-de-Blaye (33) samedi 28 octobre illustre parfaitement l’impact de Pink Floyd dans l’Hexagone à travers un public de fervents qui se retrouve pour écouter une musique intemporelle jouée par un jeune guitariste dont les parents n’étaient même pas nés quand est sorti The Dark Side Of The Moon ! Peu de groupes peuvent se targuer de susciter autant de passion que ces musiciens dans les diverses configurations qu’a connu Pink Floyd. Un reportage de Patrick Ducher.

CAUSERIE FLOYDIENNE EN PREMIÈRE PARTIE

En préambule de la soirée, Boris Tessier (Éclipse – Lilly Editions) questionne Patrick Ducher, auteur de deux ouvrages consacrés à Pink Floyd en France, sur la raison de l’engouement pour la musique du groupe britannique au pays de la baguette. En effet, de l’aveu même du batteur Nick Mason, les Floyd n’auraient probablement jamais connu le succès sans l’enthousiasme des fans hexagonaux qui s’est traduit par les belles ventes des albums More et Ummagumma – grand prix du disque Charles-Cros en 1969. Bien trop jeune pour avoir vécu ce phénomène, Patrick a enquêté pendant deux ans et accumulé plusieurs centaines de magazines et livres sur le groupe. Il a interviewé des dizaines de fans qui lui ont raconté leurs souvenirs de concerts (Dijon 1974, Versailles 1988, Paris 1971, Lyon 1994, etc.). Chaque tournée du groupe a été passée au crible, de même que celles des trois musiciens survivants, à savoir le guitariste David Gilmour, le bassiste Roger Waters et le batteur Nick Mason. Il a été stupéfait de découvrir que chaque région française avait son groupe hommage à Pink Floyd, composé de musiciens professionnels ou amateurs qui font perdurer le « mythe ». Il en a rencontré beaucoup, tous animés de la même passion.

Patrick Ducher, auteur du livre Pink Floyd en France – Les dernières briques (photo : Éclipse Lilly Editions)

Dans l’assistance, certains fans arborent des t-shirts arc-en-ciel témoignant ainsi de leur attachement à l’album The Dark Side Of The Moon, qui fête ses 50 ans en 2023. Il est grand temps de mettre à mal la légende urbaine selon laquelle le nom du groupe signifierait « flamant rose ». Patrick a eu le fin mot en questionnant le journaliste Jean-Marie Leduc à l’origine – involontaire – de cette légende. Patrick rappelle aussi que Roger Waters a composé l’opéra Ça ira dédié à la Révolution française, autre témoignage important de l’attachement à notre pays. Pour mémoire, les Floyd ont donné leurs deux premiers concerts payants respectivement à Lyon (le 16 octobre 1968) puis à Bordeaux (21 février 1969). Le public, familial, écoute avec attention. Le voilà prêt à écouter le jeune prodige local (16 ans) de la guitare, Tristan Cassou.

UN CONCERT EN DEUX PARTIES

Le Vox est une ancienne salle de cinéma reconvertie en salle de spectacles (théâtre, concerts, etc.) de 300 places située dans le petit bourg de Saint-Christoly-en-Blaye dans la banlieue bordelaise. Le concert du soir revêtait plusieurs enjeux pour le guitariste. Tout d’abord, c’était la première fois qu’il jouait devant un public en salle si nombreux. Malgré la finale de la coupe du monde de rugby, les sièges étaient quasiment tous occupés. Il en fallait plus pour émouvoir le jeune garçon qui s’est bien préparé pour l’occasion. À ses pieds, un impressionnant attirail de pédales d’effets. Une grande toile masque une batterie – il jouera pour la première fois avec un groupe de potes monté pour l’occasion – et trois guitares sont alignées derrière lui, dont une Marceau et une Gibson, héritage paternel, sans oublier un lapsteel sur le devant de la scène.

Le répertoire sera classique avec les morceaux emblématiques que les fans purs et durs attendent (Money, Another Brick In The Wall…), mais Tristan a pensé sa setlist en termes de rythme et a parfaitement dosé les morceaux lents (Wish You Were Here, Time…) avec les moments de bravoure (Sorrow, Coming Back To Life…) tout en ajoutant deux titres extraits du dernier album solo en date de Gilmour. Shine On You Crazy Diamond débute dans un silence quasi religieux.

Tristan Cassou sur la scène du Vox le samedi 28 octobre (photo : Patrick Ducher)

À l’aide de ses pédales, le guitariste pilote une bande-son qu’il déroule tout en prenant les solos aux moments opportuns. “You were caught on the crossfire of childhood and stardom, Blown on the steel breeze” murmure Gilmour dans les haut-parleurs. Un texte précurseur ? Le public composé de membres de la famille, d’amis, de proches, mais aussi de fans aguerris, applaudit. Sylvie, 64 ans, me confie lors d’une dédicace qu’elle écoute cette musique depuis l’âge de dix ans. Elle est venue écouter le jeune prodige lors de son tout premier concert à la médiathèque de Pugnac, devant une quinzaine de personnes, en mai 2022.

UNE AFFAIRE DE FAMILLE

C’est Olivier, le papa, qui officie aux éclairages et à la régie son, mais Tristan a programmé absolument tous les effets. Sa maîtrise est impressionnante, surtout qu’il ne joue de la guitare que depuis cinq ans seulement, un peu par hasard et par défi. Il est déjà adoubé par les gratteux aguerris de certains tribute bands floydiens, bluffés par les quelques vidéos postées sur internet. Il est vrai que le jeune homme a mis des moyens : un light show calé au millimètre, de la fumée, une boule à facettes – qui donnera du fil à retordre à Olivier, nous y reviendrons – un son adapté au lieu. Tristan ne se contente pas de dérouler les morceaux. Il crée des interactions avec le public, le harangue, demande son avis et son approbation.

Le show de plus de deux heures se déroule de façon fluide. Bien sûr, tout n’est pas parfait. Ainsi, le début de Wish You Were Here est marqué par un gros « pain » technique. Loin de perdre ses moyens, il explique ce qui se passe au public qui le chambre gentiment, et tout redémarre. Nouvelle salve d’applaudissements. Surprise sur The Great Gig In The Sky. Une jeune femme de rouge vêtue le rejoint. Il s’agit de Leïlou, la grande sœur. Cette dernière connaît bien la scène puisqu’elle a pratiqué le cabaret. Le morceau vocal, véritable casse-tête pour toutes les choristes de tributes, est encore plus délicat, car Leïlou est seule pour lancer ses vocalises… et elle relève tout juste de maladie. Le public ne le sait pas et applaudit à tout rompre. En « off » le lendemain, la jeune femme se montre critique quant à sa performance, mais maman Belinda lui avoue qu’elle s’est laissée transporter par l’émotion que dégage ce morceau emblématique de The Dark Side Of The Moon.

UN FINAL EN APOTHÉOSE

Impossible de terminer sans Comfortably Numb, le morceau qui donne l’occasion à David Gilmour de livrer le solo le plus puissant et marquant de sa carrière. Deuxième surprise : le rideau se baisse. Tristan invite les spectateurs à patienter quelques minutes puis ils découvrent la batterie de Louis, la basse de Lorelei (14 ans). Leïlou est de retour et tout peut commencer… Or, un nouveau problème technique survient. Nullement troublé, Tristan a vite fait de le résoudre et le morceau est interprété à la perfection, sous les vivats du public. Sauf que … l’éclairage de la boule à facettes n’a pas fonctionné ! Olivier (surnommé « papa boule » pour l’occasion) se précipite backstage pour en trouver la raison et annonce que le fiston va rejouer ce titre… qui est aussi son préféré. Et cette fois-ci, tout est parfait. La salle s’illumine de paillettes et une nouvelle salve d’applaudissements retentit, d’autant que le guitariste s’est mis au chant pour la première fois. Chapeau l’artiste !

MAÎTRISE ET IMPRO

Les fans aguerris auront repéré quelques digressions sonores, mais ils restent ébahis devant l’assurance du jeune garçon. D’autant que ce dernier ne sait pas lire les partitions et a tout appris à l’oreille ! Tristan a la tête solidement accrochée sur ses épaules, notamment grâce à un papa exigeant et à un entourage familial chaleureux. S’il accepte de bonne grâce les nombreux compliments, il admet en aparté que le talent qu’on lui reconnaît est dû au travail, au travail et encore au travail !

Le show est techniquement très au point. Certes, le fan floydien pur et dur peut regretter l’absence d’un vrai groupe, susceptible de créer des interactions scéniques. Ce sera peut-être la prochaine étape. Le chemin est long, mais il débute excellemment. Just a world that we all must share, It’s not enough just to stand and stare, Is it only a dream that there’ll be, No more turning away? 

LA SETLIST

Première partie – 1. Shine On You Crazy Diamond I-V 2. A Great Day For Freedom 3. High Hopes 4. Coming Back To Life 5. Sorrow 6. Marooned 7. Another Brick In The Wall part 2  8. One Of These Days
Deuxième partie – 9. 5AM 10. On The Turning Away 11. In Any Tongue 12. Money 13. Time 14. The Great Gig In The Sky 15. Wish You Were Here 16. Run Like Hell 17. Comfortably Numb

BONUS

La chaîne Youtube de Tristan Cassou : www.youtube.com/@tristancassoulet8894
Des extraits du concert du 28.10.2023 à St-Christoly-de-Blaye : www.youtube.com/watch?v=PDF0cah_q4g

_____________________________

AU CROISEMENT DE LA JEUNESSE ET DU MYTHE FLOYDIEN
Interview du guitariste Tristan Cassou, par Patrick Ducher

Tristan et Patrick au Vox le 28.10.2023 (photo : Eclipse Lilly Editions)

Le lendemain du concert de St-Christoly-de-Blaye, la famille Cassou me reçoit dans la fermette familiale, au milieu du vignoble bordelais. L’occasion de constater que le jeune prodige garde la tête froide et ne se laisse pas griser par les félicitations. Un échange à son image : spontané, insouciant et franc.

En 2022, tu jouais à la médiathèque de Pugnac devant une quinzaine de personnes. Comment mesures-tu le chemin parcouru jusqu’au concert de Saint-Christoly, en solo devant près de 300 personnes ?

Je ne m’attendais pas à progresser aussi vite ni à monter un spectacle à ma petite échelle. J’en suis très fier. Il y a eu une progression au niveau de mon jeu, c’est sûr. Mais aussi au niveau de la gestion, qu’il s’agisse du stress, de la répartition des tâches, ou du matériel surtout. À Pugnac, je n’avais qu’une chaîne hi-fi pour le son et mon ampli et je jouais par-dessus, tout simplement. Maintenant, l’équipement est plus complet avec une table de mixage digne de ce nom, de grosses enceintes, tout a été retravaillé. J’ai appris aussi à travailler mon son plus en profondeur, et aussi les lumières. C’est tout cet apprentissage qui a fait qu’on est arrivé au show que tu as vu hier. C’est beaucoup de travail que je ne calcule pas. J’avoue que je fais juste ce qu’il faut à l’école, histoire de ne pas être trop largué. C’est quasiment tout mon temps libre qui passe dans la musique. Mais je ne considère pas cela comme un travail, plutôt comme une passion. Je prends un plaisir énorme à apprendre. Ça passe tellement vite que je ne me rends pas compte du temps !

Comment as-tu composé ta setlist ?

C’est le fruit de tout ce que j’ai fait depuis deux ans. C’est presque la même qu’à Pugnac, notamment la première partie, avec Sorrow, qui est mon morceau préféré. L’enchaînement des titres de l’album P.U.L.S.E (Note de l’auteur : le fameux live de la dernière tournée de Pink Floyd en 1994 paru l’année suivante) aussi. Pour la deuxième partie, j’ai décidé d’innover un peu pour toucher un public plus large, tout en intégrant des morceaux de l’album Rattle That Lock de David Gilmour, que j’aime beaucoup. En soi, j’aime toutes les périodes, mais j’ai une préférence pour le live P.U.L.S.E.

Pourquoi rajouter des titres de David Gilmour, en l’occurrence  5AM et In Any Tongue ?

J’aime beaucoup l’album de Gilmour. Et puis les paroles de In Any Tongue sont particulièrement poignantes. C’est aussi un sujet d’actualité. Quant à 5AM, c’est génial pour recommencer après l’entracte. Ça met bien en valeur le jeu de Gilmour, sa technique. C’était intéressant de le placer à ce moment précis pour bien rythmer la soirée. En outre, pour la première partie, je voulais commencer doucement avec Shine On You Crazy Diamond et terminer en trombe avec One Of These Days.

Ton équipement sur scène est impressionnant. De plus, tu gères tes effets toi-même. Qu’est-ce que cela implique comme préparation ?

J’avoue que je ne réfléchis plus. C’est devenu automatique, de l’ordre du réflexe. Et puis avant, j’avais plusieurs pédales sur lesquelles appuyer pour obtenir un effet spécifique. Or je ne pouvais pas tout faire à certains moments. Mon nouveau système m’offre plus de flexibilité, d’autant qu’avec la pratique, je connais tout par cœur. Les gens de ALH qui fournissent mes pédales m’avaient un peu renseigné, mais je m’étais aussi beaucoup documenté par moi-même en surfant sur le net. J’ai progressé par tâtonnement sur mes réglages pour arriver à quelque chose qui ressemble à ce que Gilmour propose sur scène, c’est tout.

Quel soutien logistique le Vox a-t-il apporté ?

Michaël, le régisseur de la salle, nous a aidés à optimiser le « mix », c’est-à-dire à organiser les sons, les fréquences, pour que cela soit agréable à l’écoute, que la guitare soit bien audible, mais sans trop atténuer la bande-son non plus, car il ne faut pas perdre en émotion non plus, car le piano, la batterie sont importants derrière. Il nous a aidés à trouver le bon équilibre.

Bien que seul sur scène, tu as une équipe technique solide, à savoir ton papa, Olivier. Comment s’organise la mécanique entre vous deux ?

Pendant le concert hier, je le regardais pour m’assurer que tout allait bien, que le son était OK. Je discernais sa présence malgré l’éclairage en plein visage, car je voyais sa petite lumière au milieu des spectateurs. À un moment, il m’a fait signe de monter le son, puis de nouveau or il y avait un risque de saturation. (Note de l’auteur : à ce moment, Olivier intervient dans la conversation : « En nous regardant, tu sais si ça va ou pas ! »).

Ton répertoire reste plutôt classique. Envisages-tu de l’élargir dans le futur, par exemple en ajoutant des titres de la période psyché, ou bien de Animals, pourquoi pas Echoes ?

J’adore Echoes, mais en live, 28 minutes, vu que je ne joue pas en groupe, c’est compliqué pour les seules parties de guitare. Pour Animals, j’y ai pensé, mais le manque de matériel m’en a empêché. Sur plusieurs solos, Gilmour a une gratte qui est accordée d’une certaine manière et il aurait fallu que je prévoie ça. C’était compliqué de me désaccorder pour me réaccorder ensuite. Sur Pigs (Three different ones), il utilise une pédale avec un tuyau (Note de l’auteur : Une talk box). Je compte bien le faire le moment venu, mais seulement quand je maîtriserai parfaitement le morceau et le matériel.

Sur The Great Gig In The Sky, ta sœur te rejoint sur scène. Séquence émotion. Comment s’est passée la préparation ?

Quand je lui ai demandé si elle était capable de faire ça, elle a répondu positivement. Du coup, je lui ai fait confiance. Elle m’a demandé s’il fallait apprendre le morceau par cœur, mais j’ai préféré qu’elle fasse son propre truc. Ça m’a paru bien alors c’est le principal, quoi qu’elle en pense. Et puis c’était rassurant de la savoir derrière. Je ne me mets pas de pression non plus par rapport à la présence de ma famille. J’essaie de me détacher sinon ça rajoute une charge en plus.

Extrait du conducteur utilisé lors du concert de St-Christoly (photo : Tristan Cassou)

Pour le final avec Comfortably Numb, tu es accompagné de Louis à la batterie, de Loreleï à la basse et de ta sœur Leïlou. Comment s’est monté le groupe ?

Comfortably Numb est le premier morceau qu’on a joué ensemble. On l’avait répété sans avoir encore l’idée de venir au Vox. Je l’ai proposé comme ça, car ça me semblait simple à faire en groupe. Ils ne sont pas forcément fans de Pink Floyd, mais en une journée, on l’avait calé ! J’ai été le premier surpris que ça aille aussi vite. Après, j’ai eu l’idée de me mettre à chanter, ce que je ne faisais pas avant, même pas sous la douche. J’ai eu envie de me lancer avec ma guitare sèche, un jour. Je me suis enregistré et j’ai trouvé le résultat potable, sans être extraordinaire et j’ai eu envie de continuer. Leïlou m’a donné quelques conseils, mais il a fallu que je m’habitue à gérer ma respiration, c’est très technique. Néanmoins, j’ai tenu à le faire jusqu’au bout.

Un mot sur la boule à facettes récalcitrante. Tu as bien géré les pains techniques sur Wish You Were Here et Comfortably Numb et même plaisanté avec le public. Tu avais anticipé des soucis logistiques ?

Honnêtement, ça s’est fait au feeling. Dès que j’ai senti le problème, j’ai décidé d’arrêter et de redémarrer. J’ai changé le réglage, j’ajoute un peu d’humour pour le public en espérant que le problème se résolve. Si le public comprend, ça passe mieux. Sur scène, je n’ai rien entendu de la salle, même lors des applaudissements sur la boule à facettes, tellement j’étais concentré.

Quelle sera la prochaine étape de ton expérience floydienne ? Là, toute proportion gardée, c’était facile, car tu étais maître de ton équipement, de ton jeu.

Je ne sais pas encore, sincèrement. J’aimerais refaire le show qu’on vient de dérouler pour m’aguerrir encore plus et franchir un palier, voire trouver des musiciens qui voudraient jouer avec moi. Faire mieux, pour moi, ça serait faire tout un concert en groupe. J’aimerais beaucoup faire l’intégrale du live P.U.L.S.E par exemple, avec les mêmes lumières. Je sais que c’est fou. Ou alors, jouer sur une grosse scène, avec des ingés-sons mais avec la possibilité de maîtriser le cours des choses. Mais rester dans ce milieu-là en tous cas.

Quelles ont été tes influences pour venir vers Pink Floyd ? Sur scène, tu as parlé de hasard.

Mon père écoutait le CD de P.U.L.S.E en boucle. Je n’y faisais pas forcément attention. J’ai accroché de façon inconsciente sans doute. Au lancement du disque, je vois des images, que j’associe à des sons. J’ai dû passer environ cinq mois à gratter tout seul sur la guitare de mon père qu’il n’avait pas touchée pendant trente ans avant de prendre quelques cours.

La famille Cassou, unie derrière Tristan (photo : Patrick Ducher)

Un échange attachant, à l’image d’un adolescent encore insouciant et passionné qui ne se rend pas encore trop compte qu’il véhicule énormément d’émotions à travers sa guitare. En effet, la musique de Pink Floyd transcende les générations. Et revivre sa jeunesse le temps d’une soirée n’a pas de prix. Shine on ! 

21/10/23

C’est avec une certaine fierté que nous avons eu la chance d’entrer en contact avec Jessie Lee Houllier pour lui offrir un exemplaire de Pink Floyd en France – Les dernières briques !

Jessie est une artiste aux talents multiples. Elle a été révélée en France par l’émission de télé-crochet The Voice et mène aujourd’hui une belle carrière de chanteuse et de guitariste au sein de son groupe Jessie Lee & The Alchemists. Elle participe également à d’autres projets comme le collectif 100% féminin hommage à Jimi Hendrix, Electric Ladyland, aux cotés de Nina Attal ou de Lena Woods.

Mais elle est aussi l’une des choristes du groupe hommage Brit Floyd – The Pink Floyd Tribute Show où elle officie avec brio pour notamment interpréter le titre The Great Gig In The Sky !

Merci Jessie pour votre talent, votre passion et votre gentillesse !
Bonne lecture !

08/10/23

« Chaque matin, je remercie l’Univers d’être en vie. Je me dis : “Chouette, une journée de plus”, et j’essaie de la rentabiliser un maximum en faisant rayonner mon diamant intérieur, comme diraient les Pink Floyd dans la chanson Shine on You Crazy Diamond ».

Pink Floyd en France – Les dernières briques s’ouvre sur ces mots de l’auteur Bernard Werber. En plus d’être un brillant romancier, il est un amateur invétéré de Pink Floyd et nous avons eu le privilège et l’honneur de le rencontrer à l’occasion du salon Lire En Poche Gradignan pour lui offrir un exemplaire de l’ouvrage .

Un échange conclu par une bienveillante dédicace de son dernier livre Le temps des chimères : “Bonne vie”.

09/08/23

Les dernières briques présentées par leur auteur Patrick Ducher : L’édition standard et l’édition limitée sont à découvrir en vidéo !

Les dernières briques unboxing english version by Patrick Ducher :

14/07/23

[JOUR DE GLOIRE]
Il est arrivé.
Et pour fêter l’événement, nous avons choisi au hasard 12 chanceux qui ont déjà précommandé le livre et qui recevront dans les prochains jours leur exemplaire de “Pink Floyd en France – Les dernières briques” en avant-première !
Vous pouvez toujours précommander l’ouvrage sur www.pinkfloydenfrance.com et recevoir en cadeau une affiche “full of secrets’ !
Sortie le 24 juillet.
09/04/23

Pour chaque exemplaire du livre “Pink Floyd en France – Les dernières briques” de Patrick Ducher à paraître le 24 juillet 2023 chez Eclipse Lilly Editions, 2€ seront reversés à Amnesty International France.

Ce geste a pour toute notre équipe une portée aussi universelle que personnelle et nous sommes très fiers d’annoncer que notre initiative vient officiellement de recevoir le soutien d’Amnesty International France.

L’occasion de rappeler à travers une courte vidéo les missions et engagements de l’association. Parce que chaque bougie vient éclairer un coin d’obscurité.

09/01/23
08/12/22
A l’approche des fêtes de fin d’année, Pink Floyd en France est arrivé à épuisement et n’est désormais plus disponible dans notre boutique en ligne.
Néanmoins, il vous reste encore une chance de vous procurer l’ouvrage dans les magasins Carrefour suivants :
06-ANTIBES, 06-NICE LINGOSTIERE, 11-SEGNY, 13-AIX EN PROVENCE, 14-CAEN, 14-MONDEVILLE, 21-DIJON, 21-QUETIGNY, 27-EVREUX, 28-CHARTRES, 31-LABEGE, 31-TOULOUSE PURPAN, 33-BEGLES BORDEAUX, 33-MERIGNAC, 34-LATTES, 34-ST JEAN DE VEDAS, 35-CESSON SEVIGNE – RENNES, 36-CHATEAUROUX, 44-NANTES BEAUJOIRE, 45-SARAN, 51-REIMS TINQUEUX, 58-NEVERS MARZY, 59-AULNOY LEZ VALENCIENNES, 59-DOUAI FLERS, 59-WASQUEHAL, 60-VENETTE, 69-ECULLY, 69-GIVORS, 69-VENISSIEUX, 71-CHALON SUD, 71-CRECHES/SAONE, 73-CHAMBERY BASSENS, 76-BARENTIN, 76-MONT SAINT AIGNAN, 77-CARRE SENART, 77-CHELLES, 77-CLAYE SOUILLY, 77-COLLEGIEN, 77-PONTAULT COMBAULT, 77-VILLIERS EN BIERE, 78-CHAMBOURCY, 78-MONTESSON, 78-RAMBOUILLET, 78-ST QUENTIN EN YVELINES, 83-TOULON GRAND VAR, 87-BOISSEUIL LIMOGES, 88-EPINAL JEUXEY, 91-ATHIS-MONS, 91-EVRY, 91-LES ULIS, 93-ROSNY SOUS BOIS, 94-ORMESSON, 95-L’ISLE ADAM, 95-ST BRICE
30/11/22
30 novembre, jour anniversaire de la sortie de l’album The Wall.
Dans quelques jours, cela fera très exactement 1 an que le livre Pink Floyd en France de Patrick Ducher est sorti !
Alors que l’ouvrage arrive – déjà ! – à épuisement, nous vous proposons, à l’approche des fêtes de fin d’année, de bénéficier d’une offre spéciale : Pour tout achat d’une édition “spéciale” ou “limitée”, recevez le livre dédicacé par son auteur !
Les quantités étant très limitées, ne tardez pas à commander si vous voulez offrir ou vous faire offrir ce beau cadeau !
17/10/22

Nos amis , le collectif Speak to m(E) fête ses 20 ans !

Des débuts au format webzine, en passant par la publication de cinq fanzines (devenus collector), le collectif n’a cessé de s’enrichir au fil du temps.
Pour « 1969 Tous Azimuts », pas moins de 22 personnes – 22 passionnés – ont offert de leur temps, leur talent et compétences pour vous proposer un ouvrage de qualité professionnelle, tant sur le fond que dans la forme. « 1969 Tous Azimuts » représente plus de deux années de recherche, de travail et d’écriture.
Le résultat tient en un livre de 252 pages, richement illustré et le plus complet possible sur le sujet, tout en restant abordable dans son approche et son contenu.
En faisant le choix de l’auto-édition, le collectif Speak to m(E) propose un livre “en circuit court”, directement des rédacteurs aux lecteurs et garantit une liberté totale de ton et de sujets.
05/10/22
Une nouvelle interview de Patrick Ducher à propos de Pink Floyd en France est à retrouver dans Best Magazine n°3 qui vient de paraître.
Merci beaucoup à Bruce Tringale pour cet échange !
02/09/22

A découvrir dans Guitar Part Magazine n°341 de septembre, un long échange entre le journaliste Flavien Giraud et l’auteur Patrick Ducher autour de Pink Floyd en France !

01/09/22
A ne pas manquer ! Un rendez-vous spécial PINK FLOYD ! Samedi 17 septembre à 20h au Firmament à Firminy (42) !
Suite à une résidence, le groupe The Coverfloyd présentera au public le fruit de son travail (un show Pink Floyd de la période P.U.L.S.E.). Ces musiciens passionnés assistés d’une équipe son et lumière, vous feront vivre une immersion enivrante dans l’univers de David Gilmour et de Pink Floyd !
L’auteur Patrick Ducher sera également présent pour vous dédicacer son ouvrage “Pink Floyd en France” .
✅ 2h30 de show
✅ Ouverture des portes à partir de 19h
✅ Réservations en ligne : https://www.billetweb.fr/the-coverfloyd
14/06/22
Nos amis de BEST OF FLOYD (The French Pink Floyd Show) qui ont composé la musique originale du livre Pink Floyd en France seront bientôt de retour sur scène après une trop longue absence !
Venez les (re)découvrir le 14 août à Saint Pierre d’Albigny (73) !
Tous les détails et billetterie sur le site www.bestoffloyd.com .
07/06/22

Le journal Sud Ouest vient de publier, sous la plume de Philippe Charbonneau, un très bel article pour présenter Pink Floyd en France.

31/05/22

Pink Floyd en France est désormais disponible en édition spéciale avec un contenu exclusif :  

  • 1 exemplaire du livre “Pink Floyd en France” 
  • 1 disque vinyle 45 tours avec 2 titres inédits (« The mess we’ve made » & « I sit and watch ») du groupe hommage Best Of Floyd spécialement composés pour l’ouvrage
  • 1 ex-libris (papier cartonné granuleux 300 g/m² format 15x21cm) basé sur une photos des membres de Pink Floyd dessiné par l’illustrateur Philippe Loirat
  • 4 dessous de verre au design spécifique

10/05/22

En partenariat avec la Médiathèque Municipale de Pugnac, nous sommes heureux de participer au mini-concert du jeune Tristan Cassou qui reprendra quelques standards de l’œuvre de Pink Floyd vendredi 20 mai à 18h30 !

29/04/22

Patrick Ducher sera présent à Dieppe le 14 mai avec le groupe Brain Damage en Terre d’Echoes pour dédicacer Pink Floyd en France !

26/04/22

Nous signalons un bel article sur Pink Floyd en France paru dans le magazine Vinyle & Audio numéro 12, daté Mai/Juin 2022 ! On dit… M !

09/03/22

Patrick Ducher dédicacera son livre Pink Floyd en France au centre socio-culturel Artemis à St-Maurice de Beynost (01) à l’issue du concert des Feel of Floyd le samedi 12 mars 2022.

Capacité salle 100 places max. Il en reste une vingtaine. Venez, ce sera chouette !

+ d’infos et réservations : https://artemis-smb.fr/concert-feel-of-floyd (règlement espèces et chèques)

04/03/22

Sur la chaîne YouTube www.vinyle.tv, découvrez un échange entre Monsieur Vinyl et Patrick Ducher autour de Pink Floyd… en France. L’occasion pour ces deux passionnés de parler de livres, de disques vinyles… et de flamants roses !

22/02/22

A lire aujourd’hui dans le quotidien régional Le Progrès, un article complet de Thierry Meissirel consacré à #pinkfloydenfrance !

Le Progrès

18/02/22

Pink Floyd en France arrive en librairies… à Bordeaux ! Le livre est présent dans quelques lieux emblématiques tels que Mollat, La Machine à Musique ou Fnac-Sainte Catherine !

Et bien entendu, chez Dragons Lutines & Compagnie !

07/02/22

Cineartscene consacre un article à Pink Floyd en France, en concluant que “c’est une précieuse bible, passionnante même… pour les non-floydiens (…)” 

01/02/22

Un énorme merci à Batterie Magazine et Bassiste Magazine datés de février 2022 pour leurs chroniques élogieuses de #pinkfloydenfrance !
“Une bible pour les fans français”… et ce n’est pas nous qui l’avons dit !

20/01/22

Pink Floyd en France, coup de cœur de la rédac’ du magazine lifestyle A vous 2 voir ! Merci Emmanuelle Blanchet !

18/01/22
Très belle chronique de Pink Floyd en France par Patrick Betaille sur le blog Rock the Bonnie.
Patrick est également l’auteur du livre “In Vinyle Veritas” consacré à l’histoire de pochettes de disques rock mythiques, controversées voire carrément censurées. Cet ouvrage de référence qui regroupe 170 chroniques est à découvrir et à commander ici.
IN VINYLE VERITAS: 300 PAGES – 170 CHRONIQUES – 570 ARTISTES RÉFÉRENCÉS – 275 ILLUSTRATIONS – FORMAT 24 CM X 16.5 CM – RELIURE DOS COLLÉ – IMPRIMÉ SUR PAPIER COUCHÉ 170 GRAMMES – COUVERTURE BRILLANTE 300 GRAMMES – POIDS NET 1040 GRAMMES.
14/01/22
Un peu plus d’un mois après la sortie de #pinkfloydenfrance, Patrick Ducher vous propose un immersion dans la conception de son livre.
Vous pourrez interagir et poser vos questions à l’auteur… et des surprises vous attendent !
Rendez-vous samedi 22 janvier 2022 à 19h00 !

11/01/22

Les deux font la paire  ! Les incontournables blogs internationaux Brain Damage et Fleeting Glimpse présentent Pink Floyd en France aux amateurs du monde entier !

10/01/22

Un article très complet sur Pink Floyd en France est à lire sur le blog Escout’ moi voir. Patrick Ducher présente en détails les origines et la conception de son livre.

01/01/22

De la musique, des lectures, des rencontres, des sourires, des plumes (roses), de la santé, du bonheur… Tout l’équipe d’Eclipse – Lilly Editions vous adresse ses meilleurs vœux pour 2022 !

24/12/21

Quand Pink Floyd en France arrive jusqu’en Russie… Merci au blog Pink-Floyd.ru

23/12/21

Toute l’équipe d’Eclipse – Lilly Editions vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année !

20/12/21

Un énorme merci à Martial Maury, notre correspondant local au journal SudOuest.fr qui a consacré un article à la contribution de Philippe Loirat Illustrateur à Pink Floyd en France !

15/12/21

La grande majorité de nos “flamants” s’est maintenant envolée pour retrouver toutes celles et tous ceux qui les attendaient depuis si longtemps. Merci à vous et bonne lecture !

Lecteurs Pink Floyd en France

10/12/21

A l’occasion de la sortie de “Pink Floyd en France”, Patrick Ducher présente son livre en vidéo.

“Pink Floyd en France”, book presentation by the author. English version :

22/11/21

Chers amis,

Ce message s’adresse à vous qui avez précommandé l’ouvrage « Pink Floyd en France » de Patrick Ducher.  Je tiens tout d’abord à vous en remercier très chaleureusement.

La période que nous traversons actuellement est inédite à de nombreux points de vue et la très forte demande mondiale sur les matières premières engendre d’importantes tensions en termes de délais d’approvisionnement. C’est notamment le cas pour le papier utilisé pour la fabrication des livres.

Malgré nos efforts pour anticiper cette problématique, nous subissons certains impondérables qui retardent l’impression de « Pink Floyd en France » et nous conduisent malheureusement à devoir reporter sa sortie du 30 novembre au 10 décembre 2021.

Je regrette sincèrement de devoir vous annoncer cette nouvelle car je suis consciente qu’à l’approche des fêtes de fin d’année, « Pink Floyd en France » fait parfois partie d’un projet de cadeau pour vous ou pour vos proches. Je tiens à vous assurer que nous mettons tout en œuvre, avec le soutien de nos partenaires logistiques, pour vous permettre de profiter ou faire profiter de ce livre pour Noël, en France ou à l’étranger.

Au nom de l’auteur et de toute l’équipe de notre maison d’édition, je vous remercie de votre compréhension et reste à votre écoute.

Amitiés floydiennes,

Lilly

 

Dear friends,

This message is for you who have pre-ordered the book “Pink Floyd in France” by Patrick Ducher.  First of all, I would like to thank you very warmly for that.

The period we are currently going through is unprecedented from many points of view. The very strong global demand for raw materials is causing significant tensions in terms of supply times. This is the case for paper used to make books.

Despite our efforts to anticipate this problem, we suffer some imponderables that delay the printing of “Pink Floyd en France”.  Unfortunately this leads us to postpone its release from November 30th to December 10th, 2021.

I sincerely regret having to announce this news as I guess “Pink Floyd en France” is sometimes an idea for a gift for you or your family or friends for Christmas. I want to assure you that we are making every effort, with the support of our logistics partners, so that you can enjoy or share this book for Christmas, in France or abroad.

On behalf of the author and the entire team of our publishing house, I thank you for your understanding and remain at your disposal.

Floydian wishes,

Lilly

30/10/21
Plus qu’un mois et il sera là !
 
Le temps s’accélère et un gros barbu avec son costume rouge nous demande déjà s’il pourra déposer un cadeau original sous le sapin des fans de Pink Floyd. Et la réponse est : “Mais qui êtes vous monsieur ?!”
 
En attendant de le découvrir en vrai, nous vous proposons un aperçu en images de ce que sera le livre #pinkfloydenfrance de Patrick Ducher, sur un fond musical composé par Best of Floyd !
 
Vous pouvez toujours précommander l’ouvrage jusqu’au 30 novembre. Un ex-libris dessiné par Philippe Loirat est offert !
26/10/21
Il est beau, il est chaud le 45 tours de BEST OF FLOYD (The French Pink Floyd Show) !
Nous sommes très heureux de vous annoncer que le vinyle contenant les deux titres spécialement composés par Bertrand Lefebvre pour le livre de Patrick Ducher vient d’arriver !
Le disque accompagnera l’édition limitée du livre et vous pouvez également le commander séparément sur notre boutique en ligne pour profiter dès maintenant de la musique originale de Best of Floyd !
13/10/21

Vidéo d’une rencontre entre Patrick Ducher, auteur de Pink Floyd en France, et Bertrand Lefèbvre, leader du groupe hommage Best of Floyd :

28/09/21

Le groupe hommage Best of Floyd qui a réalisé l’enregistrement de 2 titres inédits pour l’édition limitée de Pink Floyd en France propose l’ouvrage à la vente sur son site. Les bénéfices des commandes réalisées directement via le lien ci-dessous serviront à financer les prochains projets du groupe :

PINK FLOYD EN FRANCE COMMANDEZ VITE ! | Best Of Floyd

09/09/21

Spécialement composée par le groupe hommage Best of Floyd, la musique originale du livre Pink Floyd en France prend forme. Les vinyles test sont encore tout chauds, à peine de sortis de presse. En voici un court extrait :

28/07/21

Ceci est un visuel définitif de couverture de livre.

Concevoir une couverture, c’est l’un des moments forts de la création d’un livre. Et comme souvent, c’est la machine à café qui a les idées les plus originales.

L’univers visuel de Pink Floyd est extrêmement riche et les références à graphiques du groupe sont faciles à évoquer. Aussi, dans le processus créatif qui a guidé la longue gestation de ce qui deviendra la couverture du livre #pinkfloydenfrance, il a fallu explorer de nombreuses pistes.

En tout et pour tout, ce sont 5 projets (que nous vous proposons de découvrir en photos), distincts dans le temps, qui se sont succédé pour faire mûrir la réflexion au sein de notre équipe.

Une vache ? Un mur ? Un lit ? Un arc en ciel ? On cherche, on teste, on compare, on échange. Mais l’impression de “déjà-vu” finit par l’emporter.

Alors, un jour, vient une inspiration, comme une fulgurance : “Et si Pink Floyd devait sortir un disque aujourd’hui de l’un de ses nombreux concerts en France, quelle pourrait être la ligne directrice de Storm Thorgerson et du studio Hipgnosis ?”

C’est donc avec beaucoup d’humilité et une volonté réelle de répondre à cette question que notre service infographie a travaillé d’arrache pied. Car, à aucun moment, même si les apparences peuvent laisser présager du contraire, rien n’est tombé instinctivement sous le sens.

En retour, nous avons été quelque peu décontenancés quand nous avons découvert pour la première fois… un coq (que nous avons affectueusement surnommé Roger-David), clin d’oeil à l’emblème de notre pays ainsi qu’aux nombreux coups de becs dans l’histoire du groupe entre Roger Waters et David Gilmour.

Against the odds…

Passé l’étonnement, c’est de là qu’est enfin venue l’évidence. Nick Mason (Official) a par exemple régulièrement vanté l’ironie et l’humour dont ont fait preuve les membres de Pink Floyd à chaque époque.

Alors, on s’est dit pourquoi pas rendre un hommage à une bizarrerie typiquement française, née il y a tellement longtemps qu’elle semble ancrée dans l’inconscient collectif ? Certainement que les membres de Pink Floyd eux-mêmes aimeraient s’amuser du fait d’être comparés à des échassiers…

Ainsi, nous avons lancé le projet “Pink Flamingo” qui a fait naturellement naître l’envie de faire référence à l’artiste belge René Magritte, lequel a influencé en 1975 le concept visuel de l’album Wish You Were Here, et dont l’évocation tenait à coeur à l’auteur Patrick Ducher.

Et voici que , tout en grâce et en beauté, un flamant (qui n’est pas flamand), tout de rose vêtu nous est apparu vers les derniers jours de juin. Mais comme un seul ne suffisait pas, 4 nous ont semblé nécessaires pour que le groupe soit complet.

Nous sommes donc très heureux de vous les présenter en ce jour qui a vu naître l’un d’entre eux. Comme la musique de Pink Floyd, nous savons qu’ils ne feront pas consensus.

C’est justement pour cela que nous les aimons beaucoup.

27/07/21

Une belle présentation du livre est faite dans Textes, blog & rock’n’roll, où il est notamment question de l’énigmatique couverture du livre !

08/07/21

Monsieur Vinyl vient de publier un très bel article pour évoquer la sortie prochaine de Pink Floyd en France

Pink Floyd en France par Monsieur Vinyl

07/07/21

La sortie du livre Pink Floyd en France est évoquée même au Japon

06/07/21

Brain Damage, le site international de référence pour tous les amateurs de Pink Floyd met en avant Pink Floyd en France !

02/07/21

Alors que les précommandes du livre Pink Floyd en France ont débuté depuis 3 jours, le blog Litzic nous fait le plaisir d’un article pour présenter l’ouvrage.

26/06/21

Dans la rubrique Musiculte de Ouest Track Radio, Patrick Ducher chronique l’histoire de Pink Floyd (mis à jour le 15/11/21) :

Que reste t-il de nos Pink Floyd ? – Ouest Track Radio (ouest-track.com) – Musiculte – S02E12 : La “Pink Floyd Story”

Quand Roger Waters se réapproprie l’héritage floydien – Ouest Track Radio (ouest-track.com)- Musiculte – S02E11 : La “Pink Floyd Story”

La tranquille détermination de David Gilmour – Ouest Track Radio (ouest-track.com) – Musiculte – S02E10 : La “Pink Floyd Story”

La cloche de la division – Ouest Track Radio (ouest-track.com) -Musiculte – S02E09 : La “Pink Floyd Story”

Un moment d’égarement – Ouest Track Radio (ouest-track.com) – Musiculte – S02E08 : La “Pink Floyd Story”

Le combat des chefs – Ouest Track Radio (ouest-track.com) – Musiculte – S02E07 : La “Pink Floyd Story”

French Floyd – Ouest Track Radio (ouest-track.com) – Musiculte – S02E06 : La “Pink Floyd Story”

Un mur à faire tomber – Ouest Track Radio (ouest-track.com) -Musiculte – S02E05 : La “Pink Floyd Story”

Des Animaux – Ouest Track Radio (ouest-track.com) – Musiculte – S02E04 : La “Pink Floyd Story”

La face sombre – Ouest Track Radio (ouest-track.com) – Musiculte – S02E03 : La “Pink Floyd Story”

Toujours Plus – Ouest Track Radio (ouest-track.com) – Musiculte – S02E02 : La “Pink Floyd Story”

L’histoire d’un joueur de flûte – Ouest Track Radio (ouest-track.com)- Musiculte – S02E01 : La “Pink Floyd Story”

 

25/05/21

Patrick Ducher présente dans une série de 6 vidéos les archives les plus marquantes qui ont servi de matière première à l’élaboration du livre Pink Floyd en France. (mis à jour le 27/12/21)

N° 6 : Sélection de couvertures. Visionner la vidéo :

N° 5 : Waters vs. Gilmour. Visionner la vidéo :

N° 4 : Au pied du mur. Visionner la vidéo :

N°3 : Animals . Visionner la vidéo :

N°2 : Période The Dark Side Of The Moon & Wish You Where Here . Visionner la vidéo :

N°1 : Période pré-Dark Side Of The Moon . Visionner la vidéo :

 

12/05/21

La date de sortie du livre Pink Floyd en France est enfin dévoilée !